1/2

L'Obérythmée

 

Encore une discipline qui nous vient de l'Angleterre et des Etats Unis et qui a bien de la difficulté à se développer en France faute d'une fédération suffisamment saine et solide dotée d'encadrants professionnels.

Dans les années 1990, les pratiquants de l'Obédience britannique mettent en musique la suite aux pieds et du coté des Etats Unis, des cynophiles mettent au point des spectacles avec des figures insolites.

 

La discipline a séduit un grand nombres d'européens grâce aux démonstrations présentées à la CRUFT (Manifestation canine annuelle à BIrmingham en Angleterre) et des précurseurs comme Mary Ray et Attila Szkukalek.

En France, la discipline est encadrée par la CNEAC de la SCC depuis 2004 qui a fixé un réglement dont l'esprit s'écarte hélas beaucoup de l'esprit des créateurs britanniques et américains.

 

En fait, Il existe deux types de discipline que les français regroupent sous le terme "Obé-rythmée"

 

Le Freestyle heeling ( ou heelwork to music) qui s'apparente à de la marche au pied en musique

Le chien doit rester au pied du conducteur qui suit le rythme de la musique. Le chien et le conducteur doivent démontrer une proximité visuelle et une complicité. Le conducteur pivote, bouge, recule, avance en suivant le thème musical. Tout ce qui est considéré comme s'écartant de la marche au pied (saut, vagues, roulé, passer entre les jambes) n'est pas autorisé.

 

 Le Musical freestyle

Le "Musical freestyle" exige au contraire que le chien réalise des "tours" divers et variés.  La marche au pied peut être combinée avec d'autres mouvement, comme le slalom entre les jambes, le chien envoyé à distance, synchronisé à distance avec le conducteur et d'autres tours plus spectaculaires comme le saut, le tourbillon, le roulé pareterre.  Danser et d'autres innovations où le chien peut s'articuler comme s'il dansait avec son conducteur.  Le final le plus populaire est lorsque le chien saute dans les bras de son conducteur.

 

Le "Musical freestyle" a débuté un peu partout autour de 1989 avec des démonstrations au Canada, aux Etats Unis, en Angleterre et aux Pays Bas, de façon séparée pendant trois années. L'élement principal commun à toutes ces initiatives, était l'amour de la musique qui libérait la créativité, s'inspirant du monde équestre, le "musical kur",  une forme dynamique de dressage.

Les premier groupe officiel de "Musical Freestyle" a été créé au Canada, en Colombie Britannique en 1991. Rapidement, d'autres groupes suivirent aux Etats Unis et en Angleterre. Chaque pays a développé sont propre style. Les groupes américians privilégient des démos avec beaucoup de "routines" et de constumes tandis que les anglais s'axent davantage sur le chien et la marche au pied, recourant à moins de costumes.

© CCDP-LYON

Nous contacter pour plus d'informations

06 71 12 97 57

04 72 48 45 74

 

Adresse Terrain & Cabane

Départementale 306

69720 SAINT LAURENT DE MURE

Réseauter avec nous

  • youtube-square
  • flickr-square
  • Facebook Social Icon